octobre 31, 2018

Les invités

Emiliano Dante – Réalisateur du film « Appennino »

Rencontre avec le public à l’Astrée le samedi 23 novembre à 14h.

Emiliano Dante (né à L’Aquila, 1974) a fait ses débuts en tant que réalisateur en 2003, avec la série de courts métrages « The Home Sequence Series ». Après d’autres courts métrages, il réalise les documentaires sur la vie après un séisme « Into the Blue » (2009) et « Habitat – Note Personal » (2014), présentés au Festival du film de Turin, dans le cadre du lancement d’une trilogie qui se termine avec « Appennino » présenté cette année à Chambéry. En plus de documentaires, il a réalisé le long métrage de fiction « Limen » (2013). Dans son travail, il poursuit une idée d’auteur radicale, en créant personnellement toutes les composantes artistiques (scénario, montage, musique, photographie et, le cas échéant, animations). Il est également photographe, essayiste et conteur.

Filmographie :

The Home Sequence Series (serie / serie, 2003-2005), Payphones (2006), Into the Blue (doc., 2009), Limen (2013), Habitat – Personal Note (doc., 2014), Appennino (doc., 2017).


Bonifacio Angius – Réalisateur du film « Ovunque proteggimi »

Rencontre avec le public à l’Astrée le dimanche 24 novembre à 18h.

Bonifacio Angius est né à Sassari le 12 juin 1982. Il est réalisateur, scénariste, directeur de la photographie et producteur.Ses courts métrages ont été présentés et primés dans de nombreux festivals internationaux. En 2011, il a créé « SaGràscia », un film de studio entièrement autoproduit qui a reçu des critiques élogieuses de la critique et du public.

Son premier long métrage, « Perfidia » (2014), dont il est également producteur, a été présenté comme le seul film italien en compétition à la 67ème édition du festival de Locarno, où il a remporté le prix du jury de jeunes critiques et obtenu un succès extraordinaire de critique. De 2016 est le court métrage « Domenica », qui a participé et remporté des prix et des mentions spéciales dans divers festivals nationaux et internationaux. Son deuxième long métrage « Ovunque proteggimi » a été présenté avec une grande appréciation de la part de la critique et du public à la 56ème édition du Festival du Film de Turin, Festival international du film de Santa Barbara (Californie, États-Unis), Londres, Barcelone, Lisbonne, Buenos Aires, Bangkok , Varsovie, Los Angeles, Annecy et donc à Chambéry. Depuis 2013, Bonifacio Angius est directeur de la société de production cinématographique « Il Monello Film ».

Filmographie :

Ovunque proteggimi (2018), Domenica (2016), Perfidia (2014), SaGràscia (2011), IN SA ‘IA (2006), Ultimo giorno d’estate (2005).


Daniele Gaglianone – Réalisateur du film « Dove bisogna stare »

Rencontre avec le public à l’Astrée le jeudi 28 novembre à 20h30

Né à Ancona le 4 novembre 1966. Daniele Gaglianone fait ses études en Histoire et Critique du Cinéma à l’Université de Turin. Au début des années 90, il entreprend une collaboration avec l’Archive National cinématographique de la Résistance. Il a tourné des courts métrages de fiction et des documentaires dont « La ferita » (1991), récompensé au festival Cinema Giovani de Turin. En 2000, il a fait son premier long métrage « I nostri anni », sélectionné à la Quinzaine de Cannes et en 2004 « Nemmeno il destino » a remporté le Tiger Award à Rotterdam. Avec « Rata neće biti » (il n’y aura pas la guerre), il a remporté le Prix Spécial du Jury au Festival du Film de Turin et le David di Donatello comme meilleur documentaire. En 2013, il a présenté « La mia classe » aux Journées des auteurs de la Mostra de Venise. Ce film a fait partie de la sélection de la 3ème édition de la Quinzaine du Cinéma Italien de Chambéry. En 2014, « Qui » a remporté le prix du Festival de Turin. Il est également actif dans le théâtre, avec le groupe ilBuioFuori (theOutsideDark). En 2014, il est coréalisateur, avec Cristina Monti et Paolo Rapalino, du documentaire Là-bas. « Notre héritage nucléaire dans un triangle d’eau ». Il présente cette année son nouveau film documentaire « Dove bisogna stare » à la Quinzaine du Cinéma Italien de Chambéry, dans le cadre du Festival Migrant’scène.

Filmographie :

Il frascame (1989), Nella solitudine del sangue (1990), La ferita (1991), Mario Soldati e il cinema (1992), Alla ricerca di Piero Gobetti (1992), Era meglio morire da piccoli (1992), Cichero (1993), La battaglia della ferrovia (1993), Sparare a vista sul sovversivo Agosti (1993), L’orecchio ferito del piccolo comandante (1994), Il sale della terra (1994), Quel fare che inventa (mentre fa) il modo di fare (1994), Lancia di Chivasso: una comunità operaia non rassegnata (1994), E finisce così (1995), La violenza nemica (1995), Cinecronache partigiane (1995), La carne sulle ossa (1996), Antonio Gramsci, gli anni torinesi (1997), Luoghi inagibili in attesa di ristrutturazione capitale (1997), Vratite se (1998), Un inverno invisibile (1999), Dopo settant’anni i ricordi non esistono più. Paolo Gobetti racconta (1999), Tutti mi chiedono da dove vengo – Nessuno vuol sapere chi sono (1999), Spazzacamini e altri mestieri (2000), Guarda un po’ che fiume (2000), I nostri anni (2000), Nemmeno il destino (2004), Rata nece biti (La guerra non ci sarà) (2009), Pietro (2010), Ruggine (2011), La mia classe (2013), Là Suta (2014), Qui (2014)  Dove bisogna stare (2019).


Francesca Olivieri – Réalisatrice du film « Arbëria »

Rencontre avec le public au Forum le samedi 30 novembre à 17h.

Francesca Olivieri est une jeune réalisatrice qui présente son premier long métrage « Arbëria » (2019) à Chambéry. Elle a réalisé des courts-métrages. : « L’Eve ou la Pomme » (2014) et « La nuit (Nuits parisiennes) » (2015).

Filmographie : Arbëria (2019), La nuit (Nuits parisiennes) (2015), L’Eve ou la pomme (2014).


Donatella Di Pietrantonio – Écrivain du roman « Bella mia »

Echange avec le public à la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau le samedi 23 novembre à 16h.

Elle échangera avec le réalisateur Emiliano Dante, lors de la rencontre-débat « Quand la littérature rencontre le cinéma » organisée en partenariat avec la Médiathèque Jean-Jacques Rousseau, L’Association Lucciola Vagabonda et Lectures Plurielles –

Née en 1963 dans un village des Abruzzes, Donatella Di Pietrantonio a publié deux romans très remarqués, « Mia madre è un fiume » (2011) et « Bella mia » (prix de Brancati 2014). Ce dernier roman a été présenté au dernier Festival du Premier Roman de Chambéry.


Guido Maria Grillo – Chanteur auteur

Conférence-concert, à l’Astrée le mardi 26 novembre, 18h

Le chanteur-auteur italien Guido Maria Grillo retracera le parcours artistique de l’un des plus grands auteurs-compositeurs- interprètes Italiens du 20e siècle.

Guido Maria Grillo est l’un des protagonistes de la scène musicale émergente en Italie. Il a ouvert des concerts de Rufus Wainwright (la seule date italienne, novembre 2015), Anna Calvi, Avion Travel, Marlene Kuntz, Musica Nuda, Paolo Jannacci, Levante, Niccolò Fabi et d’autres. À partir de 2013, en tournée avec Paolo Benvegnù, Cristiano Godano (Marlene Kuntz) et Giancarlo Onorato. En novembre 2011, il a été invité au Premio Tenco, au Teatro Ariston de Sanremo, pour la présentation de la compilation consacrée à Luigi Tenco « Sur les lèvres d’un autre. Comme des fleurs dans la mer vol.2 ” (Club Tenco / Lilium Produzioni).

Il a sorti trois albums (2009, 2011 et 2019), un EP, un single de la distribution Warner Music et compte des centaines de concerts. Il est le gagnant absolu du prestigieux Prix Bruno Lauzi 2017.

Théâtre et poésie

En 2008, il a fait ses débuts, lors du festival Parma Poesia, « ME-DEA de sa grâce », spectacle entièrement écrit par Guido Maria Grillo, sur scène avec l’actrice Francesca De Angelis.